Cours sur le Tanach par Rav Dynovisz

Les Juges – 1

Oct. 26, 2010

Pour vivre pendant 500 ans sans pouvoir concret et réel, cela suppose que le peuple Juif se trouvait à un niveau extrêmement élevé. Une des périodes les plus extraordinaires de notre histoire fut la période des juges. La Torah est un champ de mine pour ceux qui ne savent pas la lire et pour ceux qui ne possèdent pas les clefs. Ceux qui ont en une mauvaise lecture ou une lecture mal intentionné pourraient s’imaginer que le peuple élu a été abandonné au profit…d’autres peuples bien meilleurs. En réalité, nous payons le prix de l’élection. Nous avons accepté de vivre sous le regard intransigeant de D. qui exige beaucoup car il sait la grandeur de notre peuple. Imaginez, 500 ans de guerre pour un peuple sans Temple, sans pouvoir ni capitale et pourtant, le peuple d’Israël a traversé l’histoire en tenant la première place dans le monde. Verset 8 chapitre 2 : De même toute la génération qui connut Yéochoua a rejoint ses pères. Il se lève alors une nouvelle génération qui ne connaissait pas (qui n’avait pas expérimenté la relation avec) D. Avayé car ils sont nés après toutes les actions qu’a fait D. pour Israël. Comment pouvait il ne pas connaître D. ? N’étaient ils as eux même des élèves de la grande génération qui les a précédés ? En réalité, ils ne connaissaient pas le D. présent, acteur sur le terrain de l’histoire. Et Israël a commencé à s’engraisser (tout allait trop bien) et faire le mal aux yeux de D.(ils ont commencé à voir D. comme une histoire céleste en rendant D. une religion en le faisant sortir de l’histoire et en le laissant à la synagogue).Et ils ont servi les Béalim( ce nom va nous permettre de comprendre pourquoi Israël est devenu ‘idolâtre’). Baal est le patron, celui qui a le pouvoir. Israël a commencé à servir ceux qui dirigent et non plus CELUI QUI DIRIGE). Quand tout va bien, on en arrive facilement à en oublier qu’il y a un patron en haut et on se met à devenir dépendant des autres (patron, banquier, docteur, avocat, expert comptable,…bref il est facile de penser que tout ne dépend que de notre action ici bas). Ils ont abandonné D., le D. de leur père, le D. qui les a fait sortir d’Egypte (ils n’arrivaient plus à s’unir à un D. dont l’identité historique leur est étrangère) et ils ont servis d’autres D. (des peuples qui se trouvaient autour d’eux, ils se soumis aux patrons de la génération, ils étaient plus attachés au ‘dieu dollar’). Mais malgré ce vécu, la survie d’Israël est le garant de notre attachement à D. et de son attachement au peule d’Israel. Ils ont servis Baal (les patrons) et Achtérots (ceux qui donnent la richesse), le pouvoir de l’argent, ils se sont concentrés sur le business pour prospérer et réussir. Bref, ils ont suivi le cours naturel de l’existence mais ça a déplu fortement à D. qui les livrera dans les mains de persécuteurs (nos ennemis nous sont envoyés par D. pour nous redresser). Et il est écrit juste après que D. a vendu Israël dans les mains de ses ennemis. Il y a 2 aspects dans la réaction Divine, le donner et le vendu. Quand je donne, mon souci c’est l’autre et quand je vends, mon souci, c’est moi. Parfois, une génération faute et c’est l’autre qui reçoit. Il y a 2 temps, parfois D. donne sans voir le retour et parfois, il vend sans voir le bénéfice. Or, ces moments ne sont pas liés dans l’histoire. Et la suite au prochain épisode.

Podparadise.com neither hosts nor alters podcast files. All content © its respective owners.