Cours sur le Tanach par Rav Dynovisz

Les Juges - 9

Nov. 18, 2010

Fin des temps oblige, fin de semaine exceptionnelle avec un cours de Torah Histoire très surprenant. Notre Haftara évoque la fin de la civilisation ‘Edomique’, matrice spirituelle de l’occident. Nous remarquons dans notre paracha que la Torah insiste beaucoup sur la relation entre Essav et Edom. Elle n’a de cesse de nous répéter qu’Essav c’est Edom et que Edom, c’est Essav. Pourquoi pas ? Mais s’agissant de la science de la science, il y a nécessairement un message…et de taille. Alors, en route pour une nouvelle aventure au cœur de genèse de la création de la chrétienté de Rome ! Mais qui est Edom ? Essav est le père fondateur de cette petite civilisation, il a conquis le mont Seir qui se trouve au sud est de notre terre. Cette région va de Beer Sheva à Eilat et s’étend sur une partie de la partie de la rive Est et la majeure partie de la rive Ouest. Ce peuple n’a jamais brillé dans l’histoire et pourtant, les juifs en parlent fréquemment. Aucun livre d’histoire ne parle du peuple d’Edom et pour cause !!!!!!! Nombres de prophètes en ont parlé et Obadia a consacré toute sa prophétie sur Edom et lie la délivrance finale à la disparition idéologique de cette civilisation. La Torah si précieuse dans sa description va insister en plus sur la généalogie des Rois d’Edom ! Rachi nous révèle que 8 rois d’Edom vont régner face à 8 rois d’Israël. Il semble avoir un rapport entre la puissance d’Israël et la faiblesse d’Edom et l’inverse aussi. Quand une nation se renforce, l’autre s’affaiblit. Une tradition a traversé l’histoire et le Malbim l’a rapporte dans différents endroits. Essav n’était pas un païen tel qu’on l’imagine. Il a grandit et a appris à sa manière les grands principes du monothéisme. Quand il est allé épouser la fille d’Ichmael, son intention était bonne. Cette fille porte 2 noms dans la Torah, elle s’appelle dans la section de Toldot, Mahalat et dans notre Paracha Vayichlah, elle s’appelle Bosmat. Nos maîtres qui remarquent tout, relève la différence et déclarent que son vrai nom était Bosmat car elle était parfumée de bonnes intentions et Rachi va même jusqu’à déclarer qu’elle s’appellait Mahalat au moment de son mariage car D. pardonna à Essav toutes ses fautes au moment de son mariage. C’est l’origine du pardon des fautes d’un juif au moment de son mariage. Et oui, l’origine vient d’Essav. Il y a dans ce personnage des étincelles de bien que son père avait décelé mais chez Essav, il y a quelque chose qui fait que ça ne tient pas. Essav fonde sa civilisation mais elle est arrangée à sa manière et nous voyons qu’il n’est pas si idolâtre que ça mais il n’était pas Yaacov non plus. Il voulait l’âme de Yaacov mais pas le corps de Yaacov. La circoncision de cœur mais pas de chair et la différence est essentielle. Un peu plus tard, à l’époque du roi Hérode, le peuple juif voit son unité brisée. Hérode, qui était le chef de la maison des Hachmonaim, s’est converti de lui-même mais à sa manière. Il fit un coup d’état, massacra la famille des Hachmonaim et tua tout celui qui osa dire qu’il n’était pas d’origine juive et prit le pouvoir. Hérode qui voulait renforcer son pouvoir, chercha autour de lui, la nation la plus proche de la nation des juifs et va convertir par milliers, les gens d’Edom. Ces gens, vont jouir d’un certain pouvoir et vont s’intégrer dans la nation d’Israël. Et tout le creuset du christianisme romain fut puisé chez ces gens. Nous parlons du christianisme romain mais attention, ce n’est pas le seul christianisme, il y en a d’autres courant qui se sont créé et ont été persécuté par le christianisme officiel. De couleur juive et d’origine Edomique, le christianisme romain partit de Jérusalem. Il va ensuite s’exporter en terre païenne et va s’éloigner de sa source monothéiste. Les chrétiens qui prirent véritablement le pouvoir n’étaient pas d’origine juive. Les vrais juifs sont restés depuis le départ à l’extérieur de ce processus complètement inverse à leur nature mais ceux que l’on croyait véritablement juif ont constitué la chair et le corps du christianisme. Le premier empereur de Rome se convertit et exporta le concept. Voila pourquoi nos maîtres appellent le christianisme romain Edom et le fondateur Essav. Ils ont repris l’esprit du judaïsme et non la lettre et cette religion est devenu la religion officielle de l’occident. Nous comprenons mieux pourquoi notre Sainte et belle et Grande Torah notre nous répète avec insistance le lien entre Essav et Edom ? Le monde va être obligé de faire un choix entre ce pseudo judaïsme et le vrai judaïsme ! Le judéo chrétien n’existe pas, l’un où commence l’un, l’autre disparaît. Pour pouvoir dire qu’ils sont le nouvel Israël, ils sont obligés…de taire leur origine sachant qu’il y a usurpation d’identité. Essav a appelé sa première femme Yéoudit, la juive. Son intention, au départ, était bonne mais sa femme est restée idolâtre. Essav quitte la terre pour la laisser à son frère. Mais pourquoi part il ? Il est le plus fort pourtant !!!! En réalité, il ne la veut pas. La terre d’Israel ne l’intéresse pas. Essav veut être juif par l’âme et non par le corps. Il ne veut pas devenir une nation mais une religion. Notre Torah nous parle en long et en large de la terre d’Israël. Le peuple juif est une nation sur une terre précise. Essav veut s’internationaliser. Et Rachi de nous révéler qu’Essav va s’effondrer le jour de la mort d’Avraham. Lorsque son idéal s’est écroulé, il s’est écroulé. Avraham c’est le hessed, l’ouverture vers le monde entier, il est le modèle universel, aimez vous les uns les autres ! Il se veut sans frontières et est à l’inverse d’une construction d’un peuple sur un petit lopin de terre. Essav se veut le judaïsme universel, le judaïsme sans frontières comme les gentils et fameux médecins sans…. Essav créa la Religion juive, le pire ennemi de la nation d’Israël. Essav veut n’être juif que par la religion et non pas par la terre. Voyons maintenant le lien avec notre Paracha direction le Zohar qui nous parle d’Obadia. ’Saches que tous les prophètes n’ont pu voir avec précision ce que sera la fin de l’idéologie ‘Essavique’. Seul Obadia a pu le faire avec précision car il était converti. Il était capable de voir Edom sans s’affaiblir alors que les autres prophètes ne supportaient pas sa vision. La puissance de la jambe (la hanche) de Yaacov fut prise par Essav. Seuls Moshé (il recevait le Flux Divin sans faiblir) et Obadia (il les connaissait de l’intérieur) ont pu parler d’Edom sans s’effondrer !! Le Zohar déclare qu’Essav a dévié toutes les forces de Yaacov vers lui. La hanche est le mot codé pour désigner l’endroit spirituel d’où sort la prophétie. Mais pour parler, il faut être un géant de courage face à un monstre qui fera tout mais tout pour faire taire celui qui parle. Le Yérékh est le membre de la circoncision dans notre Torah, il est le mot pudique de la Torah pour désigner la puissance. La délivrance se fera de 2 manières : Par la prophétie, par la dimension de Moshé ou le corps n’a plus peur de la vérité. Par le retour des convertis d’Edom. Dans ce cours si révélateur, le rav Dynovisz n’a rien dit, il n’a fait qu’ouvrir des portes blindées mais tout le message réside dans ce qu’il n’a pas dit ! Apprenons non pas à lire entre les lignes mais à décoder l’invisible.

Podparadise.com neither hosts nor alters podcast files. All content © its respective owners.