Cours sur le Tanach par Rav Dynovisz

David - 32

June 5, 2012

« ...Shaül avait éliminé toute la sorcellerie dans son pays, en particulier la capacité de faire parler les morts. Les Philistins se rassemblèrent et se dressèrent en camp pour attaquer Israël. Shaul rassembla Israël et s’installa sur le Guilboa. » Les commentaires nous expliquent que, tant que Shmuel était vivant, les Philistins le redoutaient car sa grandeur et ses mérites donnaient à Israël une protection qui le rendait invincible. Les Philistins sentirent que c’était le moment propice pour attaquer. « Quand Shaül vit que les Philistins se retrouvaient aux pieds du Guilboa, il se mit à paniquer. Il interrogea Hachem qui ne lui répondit pas... Shaül dit à ses princes : « trouvez-moi tout de suite une sorcière pour lui demander »... Ils arrivèrent chez elle la nuit et il lui dit : « fais-moi monter celui que je te dirai ». « Ne sais-tu pas que le roi Shaül a détruit tous les sorciers du pays ? Pourquoi me tends-tu un piège ? » Shaül lui jura par Hachem de ne pas la dénoncer... « Qui veux-tu que je te fasse venir ? Shmuël. Elle fit monter Shmuël et se mit à hurler : pourquoi m’as-tu menti ? Tu es Shaül. » Le roi lui dit : « ne crains rien. Dis-moi seulement ce que tu vois ». Elle lui dit : « J’ai vu Elohim qui monte de sa tombe ». Car le juste, dans ce monde, brille déjà comme un soleil, alors à plus forte raison son âme. La Torah met en évidence un trait de caractère de Shaül : il dit à la femme : « je jure par Hachem », car il est sincère et il croit véritablement en Hachem. Mais, en même temps, il va voir une sorcière, alors que c’est la faute la plus grave, ‘haïv karet (l’âme est retranchée), à plus forte raison si c’est pour faire parler les morts ! C’est le dédoublement de personnalité de Shaül qui, à la fois est juste, et en même temps est en contradiction totale avec sa propre croyance, et même avec sa propre logique et intelligence. D’autant plus qu’il a passé sa vie à poursuivre les sorciers, et en particulier ceux qui font parler les morts. Mais, quand il se trouve dans un moment de pression, il disjoncte et vit, au même moment, une chose et son contraire. De la même façon, il se justifie d’avoir appelé Shmuël parce qu’Hachem ne lui répondait pas. Mais comment Shaül peut-il penser qu’Hachem l’aidera, s’il le Lui demande par l’intermédiaire d’une sorcière ? Le cours nous explique comment une sorcière a pu faire monter l’âme, ou plutôt une partie de l’âme, de Shmuël. Celui-ci dit à Shaül « Hachem accomplira ce qu’il m’a prophétisé ; la royauté sera déchirée de ta main, et donnée à David. Car tu n’as pas écouté la Voix d’Hachem et exécuté Sa colère contre Amalek. Sache que demain, toi et tes enfants m’aurez rejoint, et l’armée d’Israël tombera dans la main des Philistins. Tous les Maîtres demandent : comment est-ce possible que tout cela lui arrive pour cette raison, alors qu’il a fait ensuite tellement d’autres choses graves, en particulier le massacre de Nove, la ville des cohanim, y compris les femmes et les enfants ; de plus, il n’a cessé de poursuivre d’une haine insensée David, son gendre, qu’il appelle son fils, qui l’a toujours servi loyalement ; et il a sans cesse écouté le lashon hara de Doëg La Torah nous montre, une fois de plus, qu’elle ne s’intéresse jamais aux faits, mais à la source, car elle est source de vie, elle est mékor ‘haïm. Elle ne décrit pas les mécanismes, mais les explique. Toutes les fautes de Shaül sont seulement la conséquence de son erreur face à Amalek : Il avait une nature extrêmement humble et miséricordieuse, et la mission d’éliminer Amalek était pour lui l’épreuve ultime car il devait aller à l’encontre de sa nature, ce qu’il a refusé de faire. Ensuite, il est devenu cruel vis-à-vis de ceux dont il aurait dû avoir pitié. Car la Torah nous apprend un principe : quand un homme refuse de mettre de côté sa nature quand il le devrait, il rentre dans un processus qui va le pousser à faire, ensuite, les pires abominations. Rien n’est plus dangereux qu’une bonne nature mal gérée. La Torah est là pour nous apprendre à gérer ce qu’il y a de bien en nous, plus encore que pour réparer ce qui est mauvais.

Podparadise.com neither hosts nor alters podcast files. All content © its respective owners.