Cours sur le Tanach par Rav Dynovisz

David - 60

Jan. 16, 2013

RESUME DU COURS : Pour accomplir sa promesse à Yonathan de faire du ‘Hessed à l’un de ses descendants, David a retrouvé le fils de Yonathan, géant dans la Torah, à qui il a donné le nom de Méphiboshet. Se rendant compte qu’il n’a rien à craindre de lui (à la fois infirme, et extrêmement bon) il l’a installé à sa cour et lui a donné tous les biens qui avaient été confisqués à Shaül. Nos Maîtres disent que David a fauté car ce ‘Hessed excessif pouvait être interprété comme un acte de doute par rapport à la légitimité de sa royauté. Le fils de David, Avshalom, se révolte contre son père qui doit fuir Jérusalem. Une minorité le rejoint, parmi eux Tsiva, serviteur de Méfiboshet, qui vient à sa rencontre avec un chargement de nourriture. Tsiva raconte à David que Méfiboshet attend qu’à cette occasion, Hachem lui restitue la royauté de son père. Pour remercier Tsiva de sa loyauté, David lui donne tous les biens de son maître. "David continua son chemin et tout d’un coup Shimi Ben Guera, prince du Sanhedrin, de la famille de Shaül lui jeta des pierres et le maudit, le traitant d’assassin et de voyou. "Qu’Hachem fasse tomber sur ta tête tout le mal que tu as fait à Shaül et à ma famille !" Mais David se contient et ne réagit pas. Comment le même David peut, sans aucun témoin, croire immédiatement Tsiva et lui donner tous les biens de son maître, apparaissant comme impulsif et, juste après, devant Shimi Ben Guera, ne pas réagir ? "C’est Hachem qui veut que je subisse cette humiliation. Lui, je ne l’entends même pas, et c’est la bouche d’Hachem me signifiant que je dois faire teshuva." Dans ce second cas, David est à un niveau de maîtrise de soi extrême ! Finalement, la petite armée de David a l’avantage contre celle d’Avshalom qui meurt. David revient à Jérusalem. "Dès que Méfiboshet entend qu’il arrive à Jérusalem, il vient à sa rencontre. Il portait sur lui le deuil depuis des mois. Il arrive en rampant jusque chez David." Mais David garde sa colère contre lui et n’écoute pas ses explications. "Toi et Tsiva, vous partagerez tes biens." Car David reste néanmoins avec des doutes. Selon nos Maîtres, lorsque David dit cela, une voix sortit du ciel et décréta qu’il y aurait un schisme de son royaume, conséquence directe de la parole de partage que lui-même avait prononcée sur les biens de Méfiboshet. Car David s’est complètement trompé en acceptant le lashon hara de Tsiva, et n’acceptant pas les explications de Méfiboshet, alors que la Torah témoigne du fait qu’il y avait tant de signes pour le croire. Or, tous les exils d’Israël sont la conséquence directe du schisme, puisque la désunion fait la faiblesse, et y eut le retour à l’idolâtrie, puis toutes les catastrophes morales et spirituelles, l’exil des 10 tribus, etc... Les grands nous servent de modèles, car ils fautent et réparent. Ainsi, nous apprenons d’eux. Shlomo dit, dans les Proverbes : "si tu es trop tsadik, tu deviendras très méchant." David a fauté dans la gestion de ses qualités, en restituant ses biens à Méfiboshet, par une confiance et un ‘Hessed excessifs, au-delà de la logique. Mal gérer ses qualités est matrice de mal. David avait le contrôle absolu de ses défauts, mais il lui manquait le contrôle de ses qualités. C’est pourquoi il peut contrôler sa colère, mais il ne sait pas gérer son ‘Hessed, et l’excès de son bien devient un mal : quand tu fais trop confiance à quelqu’un, tu finiras par ne plus lui faire confiance et être rongé par le doute. Si tu aimes trop, tu finiras par haïr. Il faut nous protéger de nos qualités, pour ne pas sombrer dans l’extrême opposé. Mais quel rapport avec le schisme ? Comme nous le verrons plus tard, c’est le grand problème relationnel qui ressurgit entre les enfants de Léa et ceux de Rachel. Venant de mères différentes, il y a deux identités fondamentales qui ne disparaîtront jamais : notre peuple est composé de deux peuples fondamentaux qui sont constamment en conflit et le resteront toujours. C’est la prophétie de Ye’hezkel, des deux bois qui arriveront un jour à s’unir pour former un seul être. Ainsi sera rendue possible la réunion de toutes les différences de l’humanité.

Podparadise.com neither hosts nor alters podcast files. All content © its respective owners.